Olivia Abreu, flûte traversière

Flûtiste mexicaine d’origine britannique, Olivia Abreu obtient son DEM et le diplôme de perfectionnement au Conservatoire de Ville d’Avray, dans la classe de Patrice Bocquillon. En 2007 elle intègre la classe de Mario Caroli au Conservatoire de Strasbourg, où elle obtient entre 2009 et 2012 le Diplôme de perfectionnement en musique de chambre, le Diplôme de spécialisation en flûte traversière, le Diplôme de Concert en Musique de Chambre ainsi que le Diplôme de Spécialisation en musique de chambre. En 2010 elle obtient son Master professionnel en interprétation à l’Université de Strasbourg. Au Mexique, elle a fait partie de l’Orchestre Carlos Chávez, du quintette à vents Enigma ainsi que des ensembles Kontempo et EnsamblArte. En 2004 elle fait ses débuts en tant que soliste avec l’Orchestre Philharmonique de l’Université du Mexique.

 

Anna Paolina Hasslacher, piano

Pianiste mexicaine d’ascendance française, Anna Paolina Hasslacher a suivi des études de piano avec Claudio Herrera, Laurent Cabasso et Michel Gaechter. Elle obtient deux Diplômes de Spécialisation : en piano et en musique de chambre (répertoire contemporain), en 2010 et 2012 au Conservatoire de Strasbourg, France, ainsi que le Master en Improvisation Libre en 2016 à la Musik Akademie de Bâle, Suisse. Elle a travaillé avec plusieurs compositeurs, notamment : Helmut Lachenmann, Ivan Fedele, Beat Furrer, Bruno Ducol, Iradj Sahbai, Héctor Quintanar, Juan Pablo Muñoz et Víctor Ibarra. Elle a fait des nombreuses créations parmi lesquelles les créations mexicaines des « Études Boréales » de I. Fedele, « Serynade » de H. Lachenmann et en France « Sonidos » de H. Quintanar. En tant que soliste, Anna Paolina a été dirigé par des compositeurs et chefs d’orchestre tels que Jack Fortner et Juan Trigos, ainsi que produit dans plusieurs festivals internationaux comme le FIAC à León et « Ecos y Sonidos » à Guanajuato (Mexique), et le Festival MUSICA de Strasbourg (France). En 2008 elle est cofondatrice de « CEGAC » association destinée à la diffusion et à la création de la musique contemporaine.

Adam Starkie, clarinette

Clarinettiste d’origine anglaise, Adam Starkie se produit principalement en tant que soliste et chambriste dans un répertoire qui s'étend du classique aux créations contemporaines. Intéressé par l’écriture contemporaine et les possibilités sonores de son instrument, depuis plusieurs années Adam s’investit dans la création de nouvelles œuvres travaillant en collaboration directe avec plusieurs compositeurs. Il joue avec plusieurs ensembles en France et en Allemagne notamment l’Ensemble Accroche Note, L’imaginaire, l’Ensemble 2.2, El Perro Andaluz ainsi qu’en collaboration avec le flûtiste Emiliano Gavito. Il a étudié avec Dov Goldberg en Angleterre et Armand Angster en France.

 

Mathilde Raemy, violoncelle

La violoncelliste Mathilde Raemy, née en 1990 à Genève, s’intéresse particulièrement à la musique contemporaine et improvisée. Après un premier master dans la classe de Thomas Demenga à la Haute École de musique de Bâle, elle étudie en ce moment un Master de performance spécialisé en musique contemporaine sous la direction de Marcus Weiss, Mike Svoboda et Jürg Henneberger. Mathilde a bénéficié des conseils de Helmut Lachenmann, Walter Grimmer, Ferenc Rados, David Eggert, Caspar Johannes Walter, Lukas Fels, Yukiko Sugawara, Alfred Zimmerlin, Fred Frith, qui ont fortement influencé son développement artistique.

Mathilde Raemy joue dans plusieurs formations de musique de chambre, lors de concerts et festivals en Suisse et à l‘étranger. Elle s‘intéresse à la recherche, particulièrement concernant les systèmes microtonaux. Elle collabore avec de jeunes compositeurs et est active dans le théâtre musical et le théâtre en tant que musicienne et performer – entre autres à la Gare du Nord et au Théâtre de Bâle.

Mathilde Raemy est professeur de violoncelle à l’École de Musique de Bâle.

Enrico Pedicone, percussion

Enrico Pedicone est né en 1985 à Córdoba (Argentine). Il étudie la percussion au Conservatoire Régional de Córdoba « Félix T. Garzón », où il obtient le diplôme de professeur de percussion en 2007. Enrico s’installe à Strasbourg en 2008 où il obtient en 2010 son Diplôme de perfectionnement en percussion et son Diplôme de perfectionnement en musique de chambre (Conservatoire de Strasbourg). En 2011, il devient titulaire du Diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM) et de sa Licence en musique, puis en 2013 de son Master en interprétation (Haute école des arts du Rhin).

Camille Emaille, percussion

Camille Emaille est une percussionniste française, née à Nice en 1993. Aujourd’hui étudiante en bachelor de musique contemporaine à la Musik Akademie de Bâle, elle considère la musique comme une composante, une cellule de toute chose, dans le quotidien de la vie, indépendamment d’un lieu ou d’un instant fixé et prémédité. C’est dans cette philosophie qu’elle aborde l’improvisation, qui lui permet de sentir la musique comme un flux continue dans lequel il suffit de plonger ensemble, musiciens et auditeurs. Dans cette démarche, elle a fait partie d’un collectif qui organise des concerts « sauvages », dans des lieux habituellement fermés d’accès au public mais dont l’histoire et l’acoustique sont fortes. Elle collabore avec différents artistes travaillant avec vidéo, théâtre d’ombres et de marionnettes (spectacle Divines Bovines) et joue en duo avec la clarinettiste Xavière Fertin, ainsi qu’en trio avec les frères Arthur et Sebastian Smolyn (électronique et trombone). Lors de ses études et de workshop elle a travaillé avec William Winant, Lee Quan Ninh, Fred Frith, John Butcher, Benat Achiary, Roscoe Mitchel, Gunter Baby Sommer et Zina Parkins. Elle s’est produite lors de concerts de musique contemporaine avec l’ensemble Accroche Note, l’ensemble Boswil, le duo Oxke Fixu, le Syndronic and Variation Band en Suisse, France et Finlande.

Claire Trouilloud, soprano

Claire Trouilloud cherche dans la diversité de son répertoire à exprimer toutes les couleurs de sa voix. Ses capacités vocales et musicales, son professionnalisme et humanité lui permettent d’aborder des partitions et projets de tout univers sonore, depuis la musique baroque jusqu’a la création de musiques d’aujourd’hui. Diplômée en chant jazz et spécialisée en chant contemporain au Conservatoire de Strasbourg, elle se produit à l’international, avec Voix de Stras’ (Chicago, Vienne), Duo Dela (Congres Mondial du Saxophone en 2015), VoxP (Londres, Geneve), ou encore Blue Clay, duo jazz récemment créé. Autant d’ensembles avec lesquels elle tisse une identité musicale forte avec l’exigence qui est la sienne. Cette transversalité s’appuie sur une recherche dans le texte de chaque oeuvre qui lui permet de mettre en valeur des aspects parfois peu explorés, et qui font aussi l’identité, la particularité et la richesse de ses interprétations.

Leandro Marziotte, contre-ténor

Leandro Marziotte a remporté le premier prix du Concours Händel 2014 à Göttingen, Allemagne. Il a été également finaliste au Premier Concours International de Contre-ténors 2011 à Lugano, Suisse. Leandro a étudié à l’École Universitaire de Musique de Montevideo, au Pôle Supérieur du Conservatoire de Strasbourg et au Conservatoire Royal de La Haye dans lesquels il a obtenu un Master en chant baroque, une Licence en Chant, un DEM en chant et une Spécialisation en chant contemporain. Leandro se produit régulièrement avec des ensembles basés en France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Suisse, Italie, Canada et Amérique Latine tels que : ‘Collegium Vocale Gent’, ‘Netherlands Bach Society‘, ‘Le Parlement de Musique’, ‘Accroche Note’, ‘Radio Antiqua’, ‘Música Temprana’, ‘Stuttgarter Barockorchester’, ‘La Grande Chapelle’, ‘Ensemble Caprice’, entre autres.